Vivre

Stress: les femmes dans les milieux d’hommes

stress-femmes-travail

En 2015, Justin Trudeau a prononcé une phrase clé qui a fait le tour du monde: «Because it’s 2015». En effet, un cabinet des ministres paritaire souligne le travail de toutes ces femmes, et ces hommes, qui se sont battus pour que chaque profession soit ouverte à tous. D’ailleurs, de plus en plus de femmes se trouvent aujourd’hui dans des milieux de travail qui sont majoritairement composés d’hommes.

Dans une étude, la chercheure Bianca Manago, de l’Indiana University Bloomington, s’est intéressée spécifiquement à ces femmes. Sans surprise, certaines font l’objet d’isolement de la part de leurs collègues, ressentent une pression de performer, sont victimes de harcèlement sexuel, et reçoivent peu de soutien social dans leur milieu de travail. Dans certains cas, ces femmes vivent des moments où toute l’attention est portée sur elles, alors qu’à d’autres périodes, elles peuvent se sentir invisibles. De plus, elles rencontrent plusieurs obstacles pour gravir les échelons et elles sont souvent confrontées aux collègues qui doutent de leur compétence.

Jusque-là, l’étude de Mme Manago ne fait que confirmer une situation déjà connue du grand public. Toutefois, cette recherche met en lumière un aspect nocif important: le stress. Tous ces facteurs de stress auxquels ces femmes sont exposées de façon chronique peuvent avoir un effet négatif, et non négligeable, sur leur santé mentale et physique. En effet, en prenant des mesures de cortisol (l’hormone du stress naturelle dans le corps), les résultats démontrent que leur taux est anormal. Les effets négatifs du stress sur le corps humain ne sont plus à démontrer. L’hypertension, les troubles anxieux, les maux de tête fréquents, la présence d’ulcères et les infections ne sont que quelques symptômes possibles dus au stress chronique.

Évidemment, un milieu composé des deux sexes ou majoritairement de femmes peut également être stressant. L’étude souligne toutefois qu’il est important pour les femmes dans les milieux d’hommes de ne pas sous-estimer ce facteur relativement à leurs situations particulières. Elles doivent être à l’écoute des difficultés psychologiques et physiques reliées à leur milieu de travail. Les conclusions de l’étude rappellent également aux différentes institutions qu’il est important d’être sensible et préventif quant au bien-être de chaque employé.

Source: Manago, B. (2015). Women in mostly male workplaces exhibit psychological stress response, Indiana University.

Partager cet article

Vous aimerez également