Vivre

Télétravail: mes petits trucs pour contrer l’isolement

Travailler de la maison, rêve ou cauchemar? Les premières semaines. C’est le rêve. On n’est pas obligé de s’habiller ni même de se doucher. On peut se lever plus tard, car on ne sera pas pris dans un bouchon monstre sur l’autoroute. On peut commencer la journée en suivant son propre rythme, sans être interrompu par personne.

Puis au fil des semaines ou des mois, plus ou moins rapidement selon notre personnalité, les interruptions commencent à nous manquer. La solitude et l’isolement s’installent et commencent tranquillement à miner notre moral. C’est tout à fait normal. L’être humain est un être social. Il a besoin d’être connecté aux autres pour être heureux. Une étude de la prestigieuse université Harvard a même conclut que les relations humaines seraient la clé du bonheur.

J’ai toujours apprécié la solitude alors il m’a fallu près d’un an avant de commencer à en ressentir les effets négatifs. Il faut dire que ma principale motivation était la conciliation travail-famille et que sur ce point, le télétravail (ou la pige dans mon cas), c’est le top. En ce qui me concerne, au lieu de chercher la compagnie, j’ai laissé mon petit côté sauvage prendre de plus en plus de place. Résultat? Je dois parfois me convaincre d’aller à l’épicerie à des heures de grand achalandage, je trouve que Laval, c’est loin (c’est à 20 minutes de chez moi) et lorsque je dois me rendre à Montréal, j’ai l’impression de partir à l’aventure au Pérou.

Alors avant de me transformer en femme des cavernes, j’ai décidé de me prendre en main et j’ai trouvé des astuces pour me sortir de mon isolement malsain. Voici mon top 6. En connaissez-vous d’autres?

1. Misez sur vos relations personnelles

Puisque vous n’avez pas de collègue avec qui discuter, vous devez miser sur vos relations personnelles pour alimenter votre vie sociale. Je sais bien que ce n’est pas évident et qu’on est tous très occupés alors le secret pour y arriver est de planifier. Planifiez une soirée cinéma avec un ou une amie. Planifiez une activité sportive ou encore invitez des amis à la maison, même si c’est un repas tout simple ou du resto Privilégiez la simplicité à la façon des Danois.

2. Travaillez à différents endroits

Je me souviens de l’entrevue que Mitsou a faite ce printemps avec AJ Paron-Wildes. Celle-ci parlait de l’importance de travailler à un endroit qui nous stimule et nous donne envie de travailler. Ça m’a vraiment interpellée parce qu’il y a des jours où j’apprécie la tranquillité de mon bureau au sous-sol et il y en a d’autres où je m’y sens prisonnière. Personnellement, j’ai travaillé en direct de ma terrasse cet été et je compte bien vous rédiger quelques billets cet hiver devant mon foyer.

3. Changez d’air

Dans le même ordre d’idée, travailler ailleurs qu’à la maison peut s’avérer très bénéfique. Non seulement vous changez de paysage, mais vous vous trouvez fort probablement en compagnie d’autres humains. Et juste ça, ça peut faire du bien. Vous pouvez aller rédiger dans un parc si cela vous inspire ou encore aller répondre à vos courriels dans un café… Vous pouvez aussi vous rendre dans un espace de coworking. Ce sont des endroits où des professionnels en tous genres vont pour travailler que ce soit quotidiennement, quelques heures par semaine ou quelques jours par moi. Ces endroits offrent généralement toutes les commodités d’un bureau sans les frais exorbitants. On peut y faire de belles rencontres tant sur le plan personnel que professionnel. Pensez réseautage! Pour trouver un espace de coworking: http://coworkingquebec.org

4. Faites des pauses sans ordinateur ni téléphone

Ce conseil est, à mon avis, l’un des plus importants, mais c’est celui que j’ai le plus de difficultés à suivre.
Lorsqu’on est seul à la maison, c’est bien tentant de manger son bol de soupe en découvrant les dernières tendances inutiles sur Instagram ou en magasinant l’habit de neige du petit dernier. Par contre, on ne décroche pas de notre poste de travail et c’est plutôt malsain. Personnellement, je déteste manger seule alors j’ai décidé de tromper l’ennui en lisant pendant le lunch. Trop souvent, je tombe de fatigue le soir venu et je m’endors après un seul chapitre. J’arrive maintenant à avancer dans mes lectures et m’évader dans un univers romanesque me fait le plus grand bien.

Je sors aussi marcher le matin et l’après-midi. Au début, j’apportais mon téléphone, mais je le laisse maintenant sur mon bureau avant de sortir. Rien ne peut attendre 15 minutes. Non?

5. Inscrivez-vous à un cours en groupe

Plutôt que d’aller vous entraîner seul au gym, choisissez un cours de yoga, de spinning ou encore de cardio nature. Non seulement l’activité physique est bonne pour la santé et pour le moral, mais vous serez amenés à côtoyer d’autres personnes. Vous pouvez aussi vous inscrire à un cours qui correspond à vos intérêts. Un cours de chant, de musique ou d’astronomie. Cela vous permettra d’échanger avec des gens aussi passionnés que vous.

6. Participez à des activités liées à votre domaine

Une autre bonne façon de rencontrer des gens qui ont les mêmes intérêts que vous, c’est de participer à des congrès et des activités organisées par des gens de votre domaine. Vous pouvez ainsi perfectionner vos connaissances et développer de nouvelles relations professionnelles, ce qui est fort important, surtout pour les pigistes.

Ces petits trucs sont utiles peur ceux qui travaillent de la maison, mais je crois qu’ils s’appliquent à toute personne qui se sent isolée. Je pense entre autres aux mamans en congé de maternité, aux gens souffrant de dépression et aussi aux aînés chez qui l’isolement peut entraîner un vieillissement précoce.

Si vous avez d’autres trucs pour contrer la solitude ou pour mieux travailler de la maison, partagez-les avec nous.

Vous aimerez également