Culturel

Trois livres pour le printemps

livre-une

La semaine est riche en sorties de livres. Voici mes trois premiers choix. Les nouvelles (et excellentes) œuvres d’Éric-Emmanuel Schmitt, pour l’amour que je lui porte, celle de Claudine Bourbonnais, pour l’amour que mon chum lui porte (il voue un culte à la journaliste et présentatrice de nouvelles à RDI) et celle de Pascale Wilhelmy pour l’amour que toute la station Rythme FM lui porte depuis toujours!

Pour la sensibilité des mots: L’élixir d’amour, Eric-Emmanuel Schmitt. Deux anciens amoureux, Adam, un parisien et Louise, une française qui vient tout juste de déménager à Montréal, décident de voir s’ils peuvent retomber amoureux en s’écrivant des lettres dans lesquelles rien n’est tabou. Leur passé vécu ensemble, mais aussi leurs nouvelles aventures. Loin des yeux mais pas trop loin du cœur, on voyage ici dans le mystère de la passion et de l’amour. Site web d’Éric-Emmanuel Schmitt Les éditions Albin Michel

Pour retrouver les années 60 en un coup de page: Métis Beach, Claudine Bourbonnais. L’histoire d’un scénariste québécois (de la Gaspésie plus précisément) qui fait un tabac aux États-Unis avec sa téléserie In Glad We Trust, une satire cinglante de l’Amérique et de sa relation avec Dieu. Métis Beach est le portrait des années soixante, sa musique, ses revendications, son mouvement de libération, présenté à travers la vie de ce romancier qui quitte la Gaspésie en 1962 pour le rêve américain, auquel il devra s’accrocher solidement. Les éditions du Boréal

Pour retrouver le bonheur: Ces mains sont faites pour aimer, Pascale Wilhelmy. Suite d’Où vont les guêpes quand il fait froid, où l’héroïne, une mère divorcée de deux grands enfants, trouve l’amour avec Laurent, pour juste un instant, car il s’enlève la vie quelques mois après leur rencontre. Dans Ces mains sont faites pour aimer, Julia tente de recoller les morceaux et de retrouver le bonheur, malgré sa rage et la peine qu’elle porte. En passant, nul besoin de lire le premier roman de Pascale pour découvrir Ces mains sont faites pour aimer. Les éditions Libre Expression

Partager cet article

Vous aimerez également