Tendance

Un cola au sirop d’érable bien de chez nous

1642-cola-cover

Je garde de bons souvenirs du temps des sucres passé à l’érablière familiale. Avec mes cousins et cousines, nous faisions des courses de 4×4, espionnions, à partir du grenier, nos tantes et notre grand-mère qui cuisinaient des omelettes et des fèves au lard et nous jouions à cache-cache entre les érables. Aussi souvent que possible, nous buvions de l’eau d’érable directement de la chaudière. Cette eau douce et sucrée m’a toujours plu.

On m’a récemment offert un 1642 Cola, une boisson très originale. Ce cola artisanal au sirop d’érable a été pour moi toute une découverte. Son goût est très agréable et fin, avec une subtile touche de sirop d’érable qui me rappelle la saveur de l’eau d’érable qui me plaît encore beaucoup.

1642-cola-3

Si le 1642 est si délicieux, c’est qu’il provient du savoir-faire d’icitte, comme le mentionne la compagnie. L’étiquette sobre de la bouteille est typiquement montréalaise: on y retrouve la date 1642 imprimée en gros, référence à Paul Chomedey de Maisonneuve, fondateur de Ville-Marie qui deviendra Montréal. Une image de ce personnage important de l’histoire de notre métropole est d’ailleurs imprimée sur la capsule de la bouteille. Le message est clair: c’est un produit montréalais pour les gens d’ici. En effet, ce projet est 100% québécois: le sirop provient des Laurentides, les bouteilles de Laval et l’embouteillage se fait à Terrebonne. Contrairement aux autres colas connus internationalement, la liste d’ingrédients de cette boisson montréalaise est très courte. On y retrouve, entre autres, du sucre naturel de canne et évidemment, du sirop d’érable. C’est, en quelque sorte, une boisson de plaisir!

Bastien Poulain, l’homme derrière le cola, est originaire de Bretagne, en France. En visite à Montréal, il a observé des similarités entre sa région natale et notre belle métropole. Connaissant l’existence du Necca-Cola dans les pays du Maghreb, du Breizh-Cola en Bretagne et du Paris-Cola à Paris, Bastien Poulain croyait qu’il serait intéressant que Montréal possède son propre cola. Il a donc eu l’idée de se lancer en affaire et de créer une boisson locale.

Bastien Poulain

Bastien Poulain

En pleine mondialisation, ce Montréalais d’adoption croyait en l’importance des projets locaux qui allient nos traditions et notre histoire. La thématique de l’érable étant directement associée au Québec, créer un produit contenant du sirop d’érable était la bonne direction à prendre. Après deux années de travail acharné avec un chimiste agroalimentaire, des dégustations à l’aveugle et de nombreux tests de saveur, le 1642 Cola est né.

1642-cola-1

Bastien Poulain a eu l’audace de présenter son projet à l’émission Dans l’oeil du dragon et ce fut un succès: quatre des cinq dragons se sont joints à l’équipe et ils détiennent 7,5% de parts chacun. Ce nouveau produit a rapidement plu aux Québécois, car en 2015, près de 350 000 boissons ont été vendues.

1642 Cola est distribué partout au Québec et perce le marché européen, notamment en Belgique et en France. Visitez leur site web afin de trouver le point de vente le plus près de chez vous. 1642 Cola sera-t-elle la boisson officielle du 375e de Montréal? C’est un souhait cher pour Bastien Poulain!

1642-cola-4

1642-cola-bastien-poulain-2

À découvrir également: le 1642 Tonic, présenté par Jeanne-Mance, fondatrice de Montréal.

Partager cet article

Vous aimerez également