Style / Beauté

Un Québécois chausse Lady Gaga, Taylor Swift et Charlize Theron

Il vient de Roberval et il est le prochain Louboutin. Je vous présente aujourd’hui l’étoile montante de la chaussure, Jérôme C. Rousseau dont je suis la carrière depuis quelques années déjà.

A post shared by Mitsou Gelinas (@mitsougelinas) on

Le Québécois qui habite Los Angeles aujourd’hui est à la tête de sa propre collection de chaussures pour femmes. Les talons hauts sont… haut de gamme. Valant de quelques centaines à quelques milliers de dollars, ses pompes sont portées tant par Lady Gaga et Taylor Swift sur scène que par Charlize Theron pour une première et par Scarlett Johansson, Cameron Diaz, January Jones (de Mad Men), Julia Stiles (la star de Jason Bourne) ou Rumer Willis (la fille de Bruce Willis et Demi Moore). Les magazines de mode en ont fait un chouchou et Magazine O partageait dernièrement ses créations dans ses coups de cœur.

Les femmes font partie de l’histoire du succès de Jérôme et j’ai l’honneur d’y avoir une place bien spéciale. Ses influences, il les prenait du monde de la musique qu’il affectionnait. El Mundo fut l’un de ses premiers disques fétiches jusqu’à ce que Lady Miss Kier,  la chanteuse de Deelite, se pointe le bout du pied avec son hit Groove is in the heart interprété sur des souliers compensés et pailletés. C’est à cette époque qu’il prit la décision qu’un jour, il travaillerait pour John Fluevog, le créateur des chaussures portées par l’artiste. C’est ce qu’il a fait! Autre femme d’influence pour Jérôme, c’est Pauline Marois qui, avec son équipe, tomba sous le charme de Jérôme et lui accorda une bourse spéciale pour que le jeune puisse aller étudier au Cordwainers College à Londres pour perfectionner son art. Lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois, au début des années 2000, j’ai décidé de porter ses bottes or pour la publicité du parfum Folies Neiges de Lise Watier (avec la robe mauve) puis pour l’ADISQ en 2015.

Bien qu’il soit sur une lancée, Jérôme reste très terre à terre. Il investit tout son talent (et son profit!) dans l’avancement de sa jeune compagnie et je lui souhaite de foncer malgré les géants de l’industrie avec lesquels il doit compétitionner tous les jours. De retour au Québec cet été, il m’a fait un cadeau inimaginable, surtout pour une fan finie de chaussures: trois paires de sa nouvelle collection. J’ai demandé à ma fille Stella 13 ans de filmer notre rencontre avec mon téléphone. On repassera pour la qualité de l’image et du son, mais je tenais à vous le présenter sur Mitsou.com. La suite est à suivre sur un prochain tapis rouge!

A post shared by Mitsou Gelinas (@mitsougelinas) on

Vous aimerez également