Tendance

Une pilule pour sauver la monogamie!

pillule-une

Et s’il y avait une pilule pour régler ce problème? Vous avez peut-être déjà entendu parler d’un Viagra pour femmes. Ce n’est pas de cela dont on parlera aujourd’hui. Mon intérêt s’est plutôt porté sur un nouveau médicament, le Lybrido. Contrairement au Viagra, qui agit sur les artères génitales, le Lybrido stimule l’esprit.

Pour celles qui ont tout essayé pour résoudre leur manque de désir sexuel (10 à 15% des femmes souffriraient d’un manque de désir), cette pilule pourrait être une solution très intéressante, mais il faudra attendre encore un petit bout, car le Lybrido n’est qu’en phase d’essai clinique pour le moment.

En même temps que ces essais se font, des études scientifiques démontrent que les femmes auraient tendance à se lasser plus rapidement du même partenaire que les hommes. Que leur panne de désir serait un manque de variété. Comment en sont-ils venus à cette conclusion?

On a fait regarder la même minute de film pornographique dix fois de suite à des hommes et des femmes. Au début, le niveau d’excitation était pareil, mais après avoir regardé le même clip plusieurs fois, les hommes étaient toujours aussi excités tandis que les femmes l’étaient de moins en moins. Cela suggère que les femmes sont plus allumées par de nouvelles images ou… de nouvelles expériences.

Conclusion? Une femme peut être très en amour avec son conjoint, sans avoir le goût de faire l’amour avec lui, parce qu’elle s’ennuie, tout simplement. Et c’est difficile de l’admettre, car on attache beaucoup d’émotions à notre sexualité, et on ne veut pas blesser celui qu’on aime. De plus, s’ennuyer ne signifie pas qu’on voudrait aller voir ailleurs, car il se peut fort bien que tous les autres aspects de la relation aillent très bien. C’est pour ces femmes que le Lybrido viendrait combler le vide imaginatif et aider à rester monogame.

J’ai demandé l’opinion de la sexologue de ma famille, ma maman, qui a fait partie de la toute première génération de sexologues au Québec: « Bof… Ma chérie… Demain nous pourrions avoir une autre étude qui pourrait prouver l’opposé. Les femmes ont besoin d’affection, de se sentir appréciée, désirée et surtout, que la vaisselle soit faite. ».

Chers hommes, vous avez donc votre nouvelle tâche bien établie. Faire la vaisselle… Et ajouter de la variété au lit!

Partager cet article

Vous aimerez également