Vivre

Utilisez-vous le bon moyen de contraception?

contraceptionune

En cette journée mondiale de la contraception, je me suis entretenue avec Audrey Binette, l’une des quatre gynécologues spécialisés en contraception au Québec, question de faire le point sur le sujet… qui va plutôt mal selon la spécialiste. 

Évidemment, on aimerait plutôt le contraire. Mais les chiffres sont là: 50% des grossesses sont non planifiées et on compte 80 000 avortements par année au Canada. D’où l’importance, pour la Dre Binette, de prendre part à ce mouvement international pour éduquer les femmes sur les choix qui s’offrent à elles en matière de contraception. Son public cible? Les 20 à 34 ans, la catégorie d’âge qui compte le plus haut nombre d’interruptions de grossesse. La raison, selon elle, c’est l’accessibilité. En effet, plusieurs femmes n’ont pas accès à un médecin de famille. Elles arrivent donc difficilement à obtenir une prescription. Mais il y a aussi le fait que les contraceptifs hormonaux combinés — soit la pilule, le timbre ou l’anneau vaginal — sont faciles à oublier, ce qui fait augmenter le pourcentage d’échecs de tels moyens.

Selon la gynécologue, le meilleur moyen contraceptif est celui à longue durée d’action soit le stérilet. Il en existe deux types au Canada: ceux en cuivre (il en existe plusieurs modèles dont les Mona Lisa et les Flexi-T) et ceux qui libèrent des hormones (le Mirena et le Jaydess). C’est une méthode très efficace, car le taux de réussite ne dépend en rien de la personne qui l’utilise. Après l’insertion, aucune autre action n’est nécessaire. Son taux de réussite est de 99,8%. Et selon le type de stérilet, il peut être laissé en place pendant plusieurs années.

Les mythes sur la contraception

Questionnée sur les mythes entourant la contraception, Dre Binette avoue que certaines idées reçues ont la couenne dure et ont nécessairement un impact sur les chiffres.

Avoir un stérilet ou prendre la pilule peut causer l’infertilité.

  • L’avis de Dre Binette: aussitôt qu’on enlève le moyen de contraception, on redevient instantanément fertile. On entend beaucoup de choses négatives sur ces contraceptifs, mais il faut vérifier les sources et les études. C’est donc un mythe!

Les contraceptifs causent le cancer.

  • L’avis de Dre Binette: C’est faux et tout le contraire. Certains moyens de contraception préviennent même certains cancers comme celui de l’utérus puisque l’usage de la pilule et du stérilet peut réguler les hormones. On peut même traiter un précancer avec le Mirena.

Le stérilet cause des infections.

  • L’avis de Dre Binette: Il est vrai qu’il y a des risques d’infection pendant les 20 premiers jours. Mais durant cette période seulement.

Les bienfaits de la contraception selon les tranches d’âge

Outre son utilisation pour le planning familial, la contraception est aussi utilisée pour soigner certains maux selon les tranches d’âge.

Chez les ados

  • L’utilisation de la pilule ou du stérilet diminue les douleurs qui accompagnent les menstruations chez certaines femmes. Pour celles qui ne veulent plus avoir de règles, — c’est un phénomène de plus en plus populaire! — le stérilet est une bonne solution, car 45% des patients qui l’utilisent n’en auront plus. La Dre Binette, contrairement à ce qu’on peut lire sur le site de l’Association des obstétriciens et gynécologues du Québec, recommande le stérilet même aux femmes qui n’ont jamais eu de grossesse.

À l’âge reproducteur

  • La pilule et le stérilet vont régulariser le cycle menstruel.

À la préménopause

  • À partir de 40 ans, les menstruations changent pour devenir instables: elles sont plus abondantes, il y a plus de douleurs… La contraception servira à régler certains problèmes puisque le stérilet diminue le flot menstruel de 60% à 97%.

Les conseils à son public cible

Beaucoup d’éducation est faite auprès des 20-24 ans, la tranche d’âge dans laquelle on compte le plus haut taux d’avortement. Les conseils de la Dre Binette pour ces jeunes sont les suivants (à glisser dans la chambre de votre ado ou à lui transférer par courriel):

  • Avoir une bonne discussion avec son médecin ou encore une infirmière (car celles-ci peuvent maintenant prescrire la pilule en plus d’avoir toutes les informations sur les différents moyens disponibles).
  • Opter pour un stérilet pour son efficacité et ses bienfaits, en plus d’éliminer la possibilité d’oubli (qui vient avec la prise de la pilule).
  • Une bonne contraception permet la diminution ou l’absence de grossesses non désirées, une situation qui n’est pas facile à gérer sur plusieurs plans, que ce soit physique ou émotif.

Les autres moyens de contraception

Sur le site des obstétriciens et des gynécologues du Québec, on trouve aussi comme moyens de contraception le diaphragme (qui doit être prescrit par un médecin qui déterminera si cette méthode est adéquate pour la candidate et la grandeur qu’elle doit utiliser et qui doit toujours être utilisé avec du spermicide), l’éponge contraceptive (petite éponge imbibée de spermicide qu’on introduit dans le vagin), la cape cervicale (même mécanisme que le diaphragme, offerte en trois formats et possiblement moins efficace chez les femmes qui ont déjà accouché), le condom féminin (méconnu au Québec, mais l’équivalent du condom masculin au niveau du fonctionnement et de l’efficacité) et la ligature. Même si quelques articles sur la pilule contraceptive pour hommes peuvent être trouvés sur le Web, Dre Binette n’en voit pas l’arrivée sur les tablettes dans un avenir proche. À ce jour, les seuls moyens de contraception masculins sont la vasectomie et le préservatif.

Très important à savoir ou à communiquer: le préservatif est le seul moyen de contraception qui protège efficacement contre le VIH et les différentes ITS.

Devant autant de moyens et des règles différentes, des conseils d’experts s’avèrent très utiles. Pour savoir quel est le meilleur moyen de contraception pour vous, l’idéal est de prendre rendez-vous avec votre médecin. En attendant, vous pouvez toujours aller vous renseigner sur le site unecontraceptionpourmoi.ca. Bonne journée de la contraception!

Partager cet article

Vous aimerez également