Tendance

Voici pourquoi Emma Watson refuse maintenant les photos à ses fans!

Imaginez la scène: vous tombez nez à nez avec votre idole de toujours. Vous suez, votre cœur bat la chamade. Vous allez clairement vous évanouir. C’est la chance de votre vie et vous la saisissez en décidant nerveusement de lui demander une photo pour immortaliser ce moment si parfait. Sa réponse? «Pas de photo. Non!» Impossible, c’est un cauchemar. Votre cœur se brise en mille miettes… Quelles sont les chances de la recroiser un jour dans votre vie? Quasi nulles.

Voici l’envers de la médaille:

Pour moi c’est la différence entre avoir une vie ou pas. Si quelqu’un prend une photo de moi et la publie, en deux secondes tout le monde sait où je suis dans un rayon de 10 mètres. Ils peuvent voir ce que je porte et avec qui je suis. Je ne veux juste pas transmettre ces données de localisation. – Emma Watson

Questionnée sur la façon dont elle gère sa vie privée, Emma Watson a avoué au Vanity Fair qu’elle avait enfin trouvé le courage de refuser les selfies à ses fans! Oui, oui, LA Emma qu’on a vu grandir sous nos yeux dans la saga Harry Potter sous les traits de Hermione Granger. La gentille et brillante Emma Watson qui, devenue adulte, est ambassadrice de l’ONU pour le droit des femmes et n’hésite pas à utiliser sa notoriété pour braquer les projecteurs sur des causes qui lui tiennent à coeur. Pas les détestables Kanye West ou Justin Bieber à qui on reproche tous les maux de la Terre… Emma Watson!

Il faut avouer que la nouvelle m’a surprise!

Qu’on le veuille ou non, on interprète tout de suite ce geste de la part de l’actrice britannique comme égoïste. Après tout, les fans sont la raison pourquoi une star a autant de succès et c’est la moindre des choses qu’elle accepte de se faire prendre en photo avec eux! Non? Comme si elle nous «devait» quelque chose.

Oui, mais non…! Parce que si on pense comme ça, Emma Watson aurait des dettes envers pas mal de gens… et elle n’aurait plus de vie. Oh, mais attendez, c’est justement ça le problème!

En entrevue, l’actrice de 26 ans s’est expliquée sur les choix de vie qu’elle avait récemment faits à la suite de démêlés avec des fans beaucoup trop accaparants et, malheureusement, des harceleurs. Contrairement à Reese Witherspoon, qui a des fans plutôt relaxes, Emma doit composer avec des fans très intenses depuis ses débuts dans le métier, depuis l’âge de 10 ans (imaginez la pression!). Avec la rapidité des échanges faits sur les réseaux sociaux, le facteur danger se multiplie par 100!

J’ai rencontré des fans qui avaient mon visage tatoué sur le corps. J’ai rencontré des gens qui ont lu Harry Potter alors qu’ils se battaient contre un cancer. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais le phénomène Harry Potter c’est à part. C’est lié à l’obsession. Pour accepter tout ça, il m’a fallu comprendre que ce n’était pas des circonstances habituelles.

Pour des questions de sécurité, Emma conseille plutôt à ses fans de lui demander un autographe et leur propose même de jaser avec eux: «Je m’arrêterai et répondrai à chacune des questions sur Harry Potter que vous me poserez, mais je ne ferai pas de selfie. Je dois faire attention à bien choisir les moments où je vais interagir avec les gens. Je ne dis jamais non aux enfants, par exemple.»

C’est vraiment la Belle et la Bête qu’implique la vie d’une célébrité…

Et le Québec dans tout ça?

Les acteurs internationaux adooooorent venir tourner à Montréal (et ses environs): ils ont enfin la sainte paix des paparazzis (il n’y en a que quelques-uns) et les gens les laissent tranquilles. La preuve? Ils peuvent jouer les touristes dans la ville (Pssst! Le Olive & gourmando dans le Vieux-Port et le festival Osheaga sont des bons exemples) et passer complètement incognito… jusqu’à temps qu’un fan les repère et ose demander une photo! Pour les selfies avec Jennifer Lawrence, qui vient régulièrement dans la métropole, oubliez ça (c’est non catégorique!), mais pour les autres vedettes, disons que vous avez toutes les chances de repartir avec votre souvenir… si vous êtes gentils!

On est l’un des peuples les plus respectueux et chaleureux, qui accueille à bras ouverts les stars de partout! Il y a une sorte de fraternité dans notre rapport qui nous unit à eux, qui est beaucoup moins invasif que dans certains pays.

Je considère que c’est un privilège d’être reconnue par les gens! J’ai un peu le rôle de l’amie, de la confidente, car ils me connaissent depuis si longtemps et je fais partie de leur vie. Mais, je ne suis pas dans les souliers d’Emma Watson, on ne vit pas la même réalité du tout. C’est sûr que si on te tague sur les réseaux sociaux dans un café, c’est très invasif…

Il y a des journées, si je ne me sens pas dans mon assiette et que quelqu’un me demande une photo, je peux lui demander qu’on se reprenne à un autre moment… mais c’est vraiment une question d’énergie, car si je dis non, ça va me trotter dans la tête toute la journée. Je vais me demander si la personne l’a mal pris, si je l’ai blessée. Je préfère dire oui, faire un sourire, que dire non et avoir l’impression d’avoir déçu quelqu’un. – Mitsou

Les collectionneurs de selfies

Depuis 7 ans, je couvre des événements et photographie des stars sur des tapis rouges. Des fans, j’en ai croisés. La nouvelle tendance, vous savez c’est quoi? Je dis nouvelle, mais bon, ça fait déjà quelque temps que c’est comme ça… Dans les lancements, premières, galas et tapis rouges, des fans de tous âges (mais particulièrement les jeunes) demandent aux stars présentes des selfies. Le problème? C’est une sorte de concours à savoir «qui va récolter le plus de selfies avec le plus de stars»! Le but étant bien sûr de flasher leurs belles prises sur Instagram et autres par la suite.

Souvent, et je dis même très souvent, des fans viennent me voir pour me demander le nom d’un acteur ou actrice que je viens de photographier pour ensuite aller lui demander une photo. Deux secondes plus tard, sans même avoir pris le temps de lui jaser ou d’avoir dit merci, ils partent à la recherche d’une autre proie. Des collectionneurs de selfies! Ça me fait capoter à chaque fois: aller voir quelqu’un que tu ne connais même pas, lui demander une photo juste parce qu’il est connu, pour ensuite être indifférent et impoli.

Je ne comprends pas…

Mais, je me dis que c’est peut-être en partie à cause de ces gens, à grande échelle, si des stars comme Emma Watson en viennent à prendre les grands moyens. Et je me dis que si on veut que nos personnalités québécoises continuent à rester aussi généreuses et accessibles avec nous, il ne faut pas que cette course aux selfies ne prenne des proportions ridicules…

À voir aussi:

Et si les téléphones intelligents disparaissaient?

Nouveau chum et baby bump: première du film Miséricorde sous le signe de l’amour!

Dans le tapis: Denis Villeneuve fait honneur au Québec aux Oscars!

Michael Kors fait défiler pour la première fois une taille délicieuse

Vous aimerez également