Vivre

Dans les coulisses du mariage d’Andy Thê-Anh

Quand on m’a demandé d’organiser le mariage d’Andy Thê-Anh, j’ai sursauté et me suis demandé pourquoi moi?

Qu’est-ce que ce grand designer québécois recherche et croit avoir trouvé en moi et mon équipe de LaBOUM? Sans demander la réponse, j’ai plongé bien sûr. On ne dit pas non à un artiste au goût irréfutable qui vous fait l’honneur de vous confier l’événement le plus important de sa vie.

Après une première rencontre exploratoire, Andy et Guy, son fiancé, nous ont présentés à leur cercle intime, qui formait le cœur de leur mariage.

Nous avons cassé la croûte joyeusement lors d’un brunch à leur demeure, échangeant fous rires et anecdotes avec leurs meilleurs amis. La connexion s’est faite. La chimie était là. Nous étions tous d’accord pour faire un mariage à leur image: sobre, chaleureux et raffiné.

Entre nous, d’une certaine façon, Andy n’avait pas besoin de moi. Les bonnes idées, il les avait. Ce que je lui ai apporté, c’est la validation, le soutien, l’encadrement et, ce qui fait souvent toute la différence, la capacité d’éviter le grand piège: ce qui semble une bonne idée sur papier, mais qui flirte avec la catastrophe dans la réalité.

Un mariage en deux temps

Nous avons convenu d’un mariage en deux temps, deux événements.

Le soleil brillait de tous ses feux pour la cérémonie, qui a débuté au parc Lafontaine, joyau de verdure du Plateau Mont-Royal. Les promis ont avancé dans les allées fleuries à bord du célèbre petit train local, entourés de la bouquetière et du petit page. Les invités retenaient leur souffle, attendant le couple au bord du bassin d’eau. Le site regorgeait de fleurs blanches et d’énormes ballons transparents remplis de confettis.

Magie!

La voix du célébrant s’est élevée, belle et grave. C’est un ami de longue date du couple, un orateur hors pair. Les témoins ont pris la parole et nous ont arraché quelques larmes.

Puis Andy et Guy ont prononcé leurs vœux. Dans leurs yeux, toute la gamme des émotions: amour profond, respect, admiration.

Réception au Lion d’or

Une fois les deux hommes déclaré mariés, nous avons sabré le champagne! Que la fête commence!

Andy a choisi le Lion d’or, car il y a fait tous ses défilés.

Dans le hall, des ballons noirs et blancs suspendus les accueillaient les invités, et au bout d’un ruban, ils ont pu écrire leurs vœux de bonheur aux nouveaux mariés.

Les gens se sont installés tranquillement, à leur rythme au son d’une musique vietnamienne, un clin d’œil aux origines d’Andy et à sa famille qui était présente.

« Et maintenant nous vous prions d’accueillir les mariés! »

Le couple a fait son entrée sur Another Day of Sun de La La Land. D’abord chacun à une extrémité de la salle, ils se sont rejoints en dansant sur la piste! Le numéro de danse fut un sans faute! Il a été répété pendant plusieurs mois avec des professionnels et ça se voyait.

L’ambiance était si électrisante qu’on se serait cru au spectacle d’adieu de U2.

Revêtu de l’habillement traditionnel vietnamien, Andy a aussi exécuté, au bras de Guy, une valse qui ne détonnerait pas à Vienne, entre deux morceaux contemporains du DJ.

Les gens que le couple a réunis autour de leur amour se sont quittés seulement au petit matin.

Voilà ce que j’appelle un mariage réussi…

Réussi, je crois, car chacun des moments et des éléments a été choisi avec soin et bon goût! Et surtout parce que l’amour, l’amitié et la tendresse étaient au rendez-vous.

Vous aimerez également